10 conseils pour gérer le syndrome du côlon irritable

Il est estimé que le syndrome du côlon irritable affecte un américain sur cinq, ou environ 64 millions d’entre eux. Ce syndrome est associé à une gêne abdominale, et les symptômes incluent crampes, ballonnements, diarrhée et constipation.

Le syndrome du côlon irritable résulte souvent d’un stress considérable. Il commence typiquement à l’adolescence et rarement après 50 ans. La bonne nouvelle, c’est que cette maladie est gérable. La clé, bien évidemment, est de choisir soigneusement ce que vous mangez et buvez…

ADVERTISEMENT

1. Évitez de manger trop d’un coup

Plus le repas est conséquent, plus vous demandez à votre corps de digérer. Pour une personne normale, consommer beaucoup de nourriture d’un coup demande des efforts de la part des voies digestives – comme demander à un haltérophile de lever plus de poids qu’il n’en a l’habitude. Il peut le faire, mais ce ne sera pas facile.

Les individus souffrant du syndrome du côlon irritable sont lésés lorsqu’ils tentent de digérer beaucoup de nourriture d’un coup. C’est pourquoi ils devraient tenter de manger plusieurs plus petits repas sur la journée. Au lieu des trois repas typiques, ils peuvent en manger cinq ou six.

Holiday Eating 1

Next »
More From Activebeat
Related on ActiveBeat
You May Also Like
More from ActiveBeat